Canadian resume ou CV, bien rédiger son CV au Canada Un bon CV doit retenir immédiatement l’attention d’un recruteur et lui donner envie de vous appeler pour organiser un entretien d’embauche.

En suivant nos conseils, vous serez certain que votre CV finira sur la pile des « personnes à contacter » et pas dans la poubelle !

Que vous envoyiez votre CV à un directeur des Ressources Humaines, à une agence de recrutement, à un ami ou à une relation, cette personne le parcourra rapidement et elle saura, en l’espace d’à peine 30 secondes, si votre profil l’intéresse. Vous devrez donc rapidement susciter son intérêt, avant qu’elle ne passe au CV suivant.


Les différences culturelles entre les CV


Un CV sera forcément construit et rédigé de manière différente, selon qu’il soit envoyé à un recruteur européen, canadien ou asiatique. Alors qu’en Europe il est monnaie courante pour un candidat d’ajouter une multitude d’informations personnelles, comme son âge, son état civil, sa situation familiale, l’âge de ses enfants, ou encore une photo, ce n’est absolument pas le cas au Canada. En revanche, un CV américain sera généralement similaire à un CV canadien.


La présentation

› Il est inutile d’ajouter “CV” en guise de titre sur votre première page. La nature de votre document paraît assez évidente, pas besoin d’en rajouter !

› Il devra être synthétique et agréable à lire. Un CV qui excéderait 2 ou 3 pages ne sera généralement pas retenu par un recruteur canadien. 

› Ce que vous faisiez entre 1982 et 1985, lorsque vous n’aviez que 18 ans, n’intéressera pas votre lecteur. Évitez donc d’inclure vos différents emplois saisonniers et autres jobs étudiants dans votre CV. Cependant, si vous avez peu d’expérience professionnelle, mentionnez-les en insistant bien sur le fait que ces expériences vous auront préparé au monde du travail.  

› Pour compenser votre manque d’expérience professionnelle, mettez en avant d’autres aspects de votre personnalité qui font de vous le candidat idéal (sports, arts, musique, bénévolat et réussites scolaires). Vous ne pourrez pas dissimuler ce manque d’expérience, en revanche vous pourrez valoriser certaines de vos qualités et montrer que vous êtes une personne organisée, optimiste et efficace dans son travail.

› Votre CV devra être cohérent avec la nature du poste pour lequel vous postulez. Vous devrez l’organiser de manière chronologique, en ajoutant vos expériences professionnelles de la plus récente à la plus ancienne.  


Les informations personnelles

› Un CV canadien doit être synthétique et contenir des informations personnelles essentielles, comme le nom, les numéros de téléphone fixe et mobile, l’adresse électronique et l’adresse du domicile (si nécessaire).

Exemple à suivre :
Antoine Martin
#895, 1435 Quebec Street
Vancouver, Colombie-Britannique
E-mail : antoine.martin@monemail.com
Téléphone mobile : 778 999 9999

› Si vous utilisez un téléphone avec un numéro d’une autre province ou d’un autre pays, changez-le immédiatement ! Avoir un numéro de téléphone local augmentera vos chances d’être contacté par le recruteur et de pouvoir ainsi obtenir un entretien d’embauche.

› Ayez une adresse électronique professionnelle. Votre compte foufoumikebière@hotmail.com fait peut-être rire vos amis ou vos coéquipiers de hockey, mais elle n’amusera pas vraiment un recruteur.

› Vous pourrez mettre votre formation avant vos expériences professionnelles ou à la fin de votre CV, en fonction du type de candidature que vous formulerez.

› En ce qui concerne votre formation, nous vous conseillons de rester honnête tout en fournissant des détails précis. Un employeur ira toujours vérifier cette partie de votre CV. Ne prétendez donc pas que vous avez obtenu votre diplôme alors qu’il vous reste encore quelques matières à passer. Dites simplement « en cours » et précisez, si nécessaire, la date à laquelle vous pensez finir vos études.


Objectifs de carrière

À la fin de vos renseignements personnels, pensez à préciser vos objectifs de carrière. Rédigez une phrase courte, allant à l’essentiel et qui soit adaptée à l’intitulé de poste auquel vous aspirez.

Il n’y a rien de pire pour un recruteur que de lire un CV dans lequel le candidat affirme vouloir travailler en tant que  « responsable de clientèle », alors qu’il postule à une offre d’emploi dans l’informatique ou le social. Votre lecteur devinera que vous êtes simplement en train d’envoyer des CV à tout va, sans vous soucier du destinataire. Il en va de même pour les lettres de motivation. Même si elles ne font pas toujours l’unanimité, si elles sont bien rédigées, elles pourront vous aider à séduire un recruteur. Pensez à aller à l’essentiel et adaptez le contenu de votre CV à chacune des offres auxquelles vous comptez postuler.

Exemple à suivre :

Objectif : Décrocher un poste de Responsable des Ventes au sein d’une entreprise renommée dans laquelle je pourrai développer mes connaissances professionnelles.


Expériences professionnelles

Dans cette partie de votre CV, vous devrez préciser le nom de l’entreprise, les dates auxquelles vous y avez travaillé (veillez à ce qu’elles soient exactes) ainsi qu’un bref descriptif des tâches accomplies et des possibles promotions ou distinctions que vous auriez obtenues.

En revanche, ne rédigez pas tout un paragraphe au sujet des activités de l’entreprise et de son historique. N’évoquez ce point que si le recruteur aborde le sujet au cours de l’entretien. Soyez concis et listez vos différentes expériences professionnelles afin d’en faciliter la lecture. N’utilisez jamais le pronom « je » pour décrire vos responsabilités et privilégiez les verbes d’action.

Nul besoin d’établir une liste de tous vos contacts susceptibles de vous écrire une lettre de recommandation.  S’il souhaite obtenir des références, le recruteur vous demandera simplement de lui fournir les coordonnées de ces personnes.


Un bon exemple :

De juin 2007 à septembre 2009   ABC Group Construction - Vancouver, Canada

Responsable des ventes - Canada

› Augmentation des ventes régionales de 29%

› Chargé de la mise sur le marché canadien de nouveaux produits

› Développement de 6 partenariats avec d’importants fournisseurs et cabinets d’ingénieur-conseil  (Stantec, RJC, Glotman Simpson etc.)

› Formation et assistance technique auprès des cabinets d’ingénieur-conseil et des utilisateurs


À éviter :

D’avril 2006 à août 2008  Cola Cola Bottling Company - Vancouver, Canada

Responsable de clientèle, Vancouver   

› Cola Cola est une entreprise de distribution de boisson leader dans le monde, qui compte 392 800 employés et vend ses produits dans plus de 230 pays.

› En tant que responsable de clientèle, j’étais chargé de vendre les produits Cola Cola dans mon secteur.

› J’ai établi des relations étroites avec mes clients, ce qui m’a permis d’augmenter mes ventes année après année.

› J’étais responsable de la promotion et de la vente de plusieurs gammes de produits auprès de mes clients.


Valorisez vos réussites

Selon votre ancienneté et la profession que vous exercez, votre CV devra non seulement montrer au recruteur les responsabilités qui vous incombent, mais également préciser les différentes tâches que vous aurez accomplies au cours de votre carrière.

Exemples :

› Si vous travaillez dans la vente, vous devrez faire ressortir vos résultats. Tout élément quantifiable montrera à votre lecteur l’étendue de votre réussite professionnelle.

› Si vous travaillez dans le social, décrivez l’impact que votre travail aura eu sur la communauté.

› Si vous êtes comptable, montrez que vous avez fait économiser de l’argent à votre entreprise.

› Si vous changez complètement de secteur, prouvez à votre lecteur que vos compétences pourront tout à fait être exploitées dans un contexte professionnel différent. Si vous travaillez dans la vente au détail en tant que responsable et que vous comptez vous orienter vers les services aux entreprises, pensez à valoriser vos qualités de manager. Ainsi, vous pourrez faire un parallèle entre les compétences requises pour être un bon responsable des ventes et celles qui faut posséder pour faire un bon responsable des services aux entreprises.

Faites part de vos réussites à votre lecteur et prouvez-lui que vous serez capable de contribuer à la réussite de son entreprise, en utilisant un vocabulaire d’action (accomplir, budgétiser des dépenses, amélioré, mise en place, réaliser, etc.). Vous démontrerez ainsi au recruteur que vous êtes quelqu’un d’efficace qui aime le travail bien fait. La difficulté réside dans le fait que vous devrez être convaincant sans trop vous étendre.

Vous devrez à tout prix rester honnête ! Si vous gonflez votre CV en exagérant vos expériences professionnelles ou en vous inventant des compétences, et que vous êtes incapable de réaliser les tâches qu’on vous confie, vous ne resterez pas longtemps au sein de l’entreprise !